Que faire quand un ou plusieurs dauphins sont échoués sur une plage ?

Lundi 2 novembre, lorsque 10 baleines se sont échouées sur une plage de Calais en France, j’imagine que plusieurs se sont posés cette question.

Un article du Cornwall Life y répond et voici ce que je peux vous transmettre à ce sujet :

Si vous trouvez une baleine, un marsouin ou un dauphin (plus généralement, un cétacé) échoué sur la côte, la première et la plus importante chose à faire est de contacter le 18 ! Eh oui, l’appel suivra la procédure et sera transmis à l’organisme de cétologie le plus proche.
Dans le cas des dix globicéphales échoués début novembre, l’appel a été transféré à la Coordination Mammalogique du Nord de la France. Mais les pompiers restent ceux qui possèdent le plus de moyen pour transporter les animaux à l’eau.
Donc même si vous pensez que c’est trop tard, prévenez les secours.

Comme pour toute déclaration d’accidents, vous allez devoir donner aux secours une description détaillée de la situation : où se situent le ou les animaux, leur taille, leur condition, l’espèce, combien, etc.

En attendant l’arrivée des secours, il est vital de minimaliser le stress de l’animal, donc éloignez la foule et les chiens. Si vous avez accès à des draps, alors mouillez-les et recouvrez les animaux avec pour les protéger du soleil, du vent et garder leur évent propre.
Pensez aussi à faire attention à vous ! Ne restez pas trop près de l’évent pour éviter de respirer ce que la baleine ou le dauphin expire, et de la queue qui est très puissante.
Ne touchez pas l’animal sans porter de gants.

Quand les secours arrivent, dites-leur ce que vous avez fait et demandez-leur ce qu’ils attendent de vous maintenant.

Toutes les informations recueillies dans ce type d’évènements sont cruciales. Tout ce qu’on sait aujourd’hui sur le sauvetage des cétacés, nous l’avons appris par expérience. Whale and Dolphin Conservation a d’ailleurs créé des ateliers « sauvetage » (pour ceux qui s’apprêteraient à voyager ou faire un stage, pensez-y) où des experts en sauvetage de vie marine et vétérinaires sont présents.

Les autopsies suite à un échec de sauvetage sont toutes aussi importantes afin de déterminer les causes de l’échouage. Maladie ? Filets ? Tests militaires ?
Je reviens aux globicéphales de Calais, sur 10 échoués, 3 seulement ont pu être sauvés et remis à l’eau. Sur les sept décès, 3 corps ont été ramenés à la faculté de médecine vétérinaire de Liège pour autopsie.
Les 3 globicéphales n’étaient pas malades, et auraient été pris dans des poches d’eau lors de la marée descendante, phénomène qui se produit régulièrement.

Pour information, Si des baleines échouées à Calais sont arrivées jusqu’à Liège pour être autopsiées, c’est parce que la clinique universitaire est un centre de référence dans le domaine, comme nous l’explique le Dr Thierry Jauniaux : “Il faut savoir que, en Belgique et en France, il n’y a qu’à Liège qu’on fait des autopsies, c’est-à-dire essayer de trouver les causes de mortalité. Et dans le nord de la France, il n’y a personne qui a la compétence en matière de pathologie des mammifères marins“.

 

—-

Full article in English >> here <<

 

SOURCES:
http://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_l-autopsie-des-baleines-mortes-a-calais-se-termine?id=9127187&utm_source=rtbfinfo&utm_campaign=social_share&utm_medium=fb_share
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_calais-10-baleines-s-echouent-sur-la-plage-trois-ont-ete-sauvees?id=9125448

Advertisements

Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s