Été / Summer 2017

QUELLE NOUVELLE !!!

Je suis certaine que vous en avez tous entendu parler ! Les revendications, la mobilisation citoyenne et les associations activistes ont enfin été entendues !

Je parle bien sûr de > l’arrêté du 3 mai 2017 < qui fixe de nouvelles règles de fonctionnement pour les établissements qui détiennent des cétacés vivants.

 

Dès l’article 1, l’arrêté sonne le glas des quatre parcs marins français :
– Moorea Dolphin Center (Polynésie)
– Planète Sauvage (44)
– Parc Astérix (60)
– Marineland (06)

Il est désormais interdit de détenir en captivité des cétacés à l’exception des orques et dauphins tursiops actuellement détenus sur le territoire national.

De nombreuses dispositions doivent également être adoptées par les établissements :

Interdiction de la reproduction des orques et dauphins actuellement détenus
Augmentation de la taille des bassins
Interdiction de l’usage du chlore pour traiter l’eau des bassins
– Contrôle régulier de la température/éclairage et paramètres de l’eau et de l’air
Suppression des contacts directs avec le public
– Gestion des temps et périodes de repos
Arrêt de la restriction alimentaire avant les représentations
– Aspect pédagogique à chaque représentation
– Arrêt (dans un délai de six mois) des représentations nocturnes, effets sonores et lumineux stressants, de l’échouage des animaux lors des spectacles
– Obligation de se doter d’un comité scientifique et technique chargé du bien-être animal, de l’information du public et de la conservation des espèces. Les établissements qui les hébergent doivent ainsi embaucher un vétérinaire spécialisé en faune sauvage (pour une fois que ce sera vraiment quelqu’un de qualifié et diplômé !) et un responsable scientifique, assistés d’une équipe de soigneurs attachée à chaque espèce.
– Prendre toutes les mesures requises pour prévenir les inondations de leurs installations, ainsi que leurs conséquences sur les animaux marins. À terme, le Marineland d’Antibes, régulièrement inondé, est condamné à fermer ses portes.

Planète Sauvage n’envisage pas la fermeture prochaine de son delphinarium. Martin Boyle, responsable scientifique du parc, se cache derrière les deux naissances en 2016 mais omet de mentionner les deux décès survenus en aout 2015 et novembre 2016.
John Kershaw, le directeur animalier de Marineland se dit quant à lui « complètement abasourdi »
Ils déplorent l’interdiction de reproduction qui selon eux est un aspect essentiel de la vie des cétacés. Ils parlent de contraceptifs et d’isoler les animaux dans des bassins différents pour empêcher des grossesses.
>> QUELLE MAUVAISE FOI quand on sait que l’insémination artificielle est largement pratiquée dans les bassins !

Et ce n’est pas comme si les 3 mâles orques de Marineland allaient commettre un inceste avec soeur ou mère !

 

Il ajoute même “Les dauphins et les orques sont notre PRODUIT D‘APPEL. Sans eux, pas de sauts. Pas de sauts, pas de spectacles. Pas de spectacles, pas d’argent.
Mon Dieu, “produit d’appel”. C’est ainsi qu’il décrit ces animaux qu’il dit aimer.
Il est temps d’ouvrir les yeux et se mettre à la page : le temps de la captivité est révolu. Et pour éviter de fermer boutique et de se retrouver, je cite “sans argent”, je conseillerais à ce cher monsieur de ré-orienter radicalement son entreprise. Le public ne le trouvera que plus courageux et saura se montrer sensible et respectueux s’il quitte littéralement le business de la captivité.

Pour ma part, je dois avouer que ça a mis plusieurs jours à atteindre le cerveau.
J’ai mis beaucoup de temps à y croire. Je n’ai pas lu l’arrêté tout de suite non plus, et je restais persuadée qu’il y avait des failles dans les nouvelles règles.

Aujourd’hui je répète en boucle « merci, merci, merci, merci, merci…🙏🙏🙏 ». Merci à tous ceux qui ont joué un rôle dans cette première vague de liberté : les associations, les porte-paroles, les activistes Monsieur et Madame Tout Le Monde pour avoir sensibilisé votre entourage et fait entendre votre voix.

OUI, je vous entends déjà dire « le combat n’est pas terminé ». OUI ces orques et dauphins, nouvel arrêté ou pas, restent en captivité. La plupart d’entre eux d’ailleurs n’ont connu que la captivité.

Chaque soir, quand je repense à ma journée, je pense aussi à celle de ces animaux qui ont du faire des pirouettes ridicules lors de chaque spectacle, puis flotter le reste de la journée.
Je me dis « un jour de plus pour eux dans ces bassins déprimants ».

Alors OUI, la vraie victoire serait de pouvoir se dire « ça y est, les bassins sont VIDES » ! Évidemment, il ne s’agirait pas de relâcher ces animaux nés en captivité en pleine mer, ce qui leur assurerait une mort certaine, mais plutôt d’investir les dizaines de millions d’euros alloués à l’enrichissement des bassins dans des solutions alternatives comme la semi-liberté par exemple, ou à la création de sanctuaires marins. Autrement dit, que ce nouvel arrêté soit le premier pas vers un autre état d’esprit qui pourrait entrainer (je le souhaite) la réalisation de ce projet fou.

Bien évidemment cet arrêté est déjà en danger parce que les parcs marins et soigneurs le refusent. Ils affirment que nous les accusons de maltraitance envers les cétacés. La captivité est de la maltraitance. On ne dit pas qu’ils les frappent. Ils jouent sur les mots et nient la vérité : les kilos de médicaments fournis chaque jour à chaque animal, les transferts, les conflits au sein de ces familles recomposées forcées à vivre toute leur vie dans un petit bassin, etc.

La Fondation Brigitte Bardot répond d’ailleurs à la lettre ouverte des soigneurs en usant d’un français impeccable : de quoi rétablir la véracité de l’arrêté !


10 jours après cet arrêté, le 13 mai 2017, s’est tenue la 5ème journée mondiale “EMPTY THE TANKS” (Vidons Les Bassins)

Activistes devant le Parc Astérix

Plusieurs manifestants se sont retrouvés devant le Parc Astérix, Planète Sauvage et Marineland pour sensibiliser les visiteurs.
Journée dont on avait grand besoin car le nouvel arrêté rencontre de la résistance : Marineland fait appel, des pétitions circulent pour mettre fin à la nouvelle loi…
Suite au prochain épisode à ce sujet.

 

 

 

 

On notera d’ailleurs que les chiffres parlent d’eux-mêmes, (arrêté ou non !), la preuve ci-dessous :


Un documentaire est sorti tout récemment (le 15 juin 2017) suite à cet arrêté (comme quoi ça fait parler !!!)
Inside The Tanks (à l’intérieur des bassins).

 

Le documentaire est en anglais mais les sous-titres français sont disponibles alors n’hésitez pas à cliquer et à partager autour de vous !
Court (une trentaine de minutes seulement), neutre (en tout cas ça ne condamne aucune façon de penser) et hyper instructif : 3 raisons pour vous encourager à cliquer sur le lien !
Ce sont des images déjà largement diffusées mais si elles le sont encore c’est que le message n’est pas encore passé. Peut-être que ce documentaire, où les deux clans “anti-captivité” et “pro-captivité” sont entendus, permettra d’ouvrir les yeux à certains.

SOURCES
http://www.vetitude.fr/orques-et-dauphins-cetaces-captifs-delphinariums/
http://www.20minutes.fr/nantes/2064875-20170509-nantes-va-devenir-delphinarium-parc-planete-sauvage
http://one-voice.fr/fr/presse/la-fin-programamee-des-delphinariums-en-france
http://www.nicematin.com/faits-de-societe/le-directeur-zoologique-de-marineland-denonce-une-bombe-apres-linterdiction-de-reproduction-en-captivite-des-orques-et-dauphins-134938
http://seashepherd.fr/news-and-media/commmunique-20170506-fr-01.html
http://www.francetvinfo.fr/animaux/bien-etre-animal/la-captivite-des-dauphins-et-des-orques-interdite-en-france-par-un-arrete_2178651.html
http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2017/05/06/la-captivite-des-dauphins-et-des-orques-sera-interdite-a-terme-en-france_5123541_1652692.html
http://www.konbini.com/fr/tendances-2/pourquoi-la-nouvelle-reforme-sur-le-bien-etre-des-cetaces-en-captivite-est-insuffisante/
http://www.liberation.fr/futurs/2017/05/21/marineland-ca-fait-mal-car-on-aime-nos-animaux_1571192



HUGE STEP AGAINST CAPTIVITY: France has banned captive breeding of dolphins and killer whales.

The new legislation also states new rules for the 4 marine parks in France:

Expand the tanks

Prohibit the use of chlorine to treat the water

– Periodic control of the temperature and lighting as well as air and water parameters

Ending of all public contact

– Respect of resting and recovery time for the animals

– …

This is but the beginning of a new wave of freedom. Indeed, the tanks are not being emptied. And that’s what we’re aiming at.

Each evening I think about my day, and every single time I also think “another day for them doing ridiculous treats in these heart-breaking tanks”.

Yes, there is still a fight to be won. We are not saying that these cetaceans should be brought back to the sea. Without any training or adaptory period, they would surely die. But there are promising theories of marine sanctuaries that our well researched.


10 days after this new legislation was released, on the 13th of May was held the worldwide Empty The Tanks Day.
It was sort of greatly needed because the legislation met some resistance from the pro-caps. Marineland even decided to appeal the ban, so we’ll see where that leads us.


On the same subject, a new documentary has been released: Inside The Tanks

It objectively shows both sides of the debate, it’s short (only 33 minutes) and it’s highly educational : 3 good reasons to press “play” and share afterwards!

SOURCES

http://www.bbc.com/news/world-europe-39834098

https://www.facebook.com/cest.assez.collectif/videos/1281524485293935/

Hiver/Winter 2016

Retour sur les actualités de ces derniers mois :

 

D’abord les mauvaises nouvelles…

Né en août 2010 au parc Astérix, Aicko fut transféré à Planète Sauvage en 2015, à l’âge de 4 ans et demi. En automne 2016, son état s’est dégradé, les soigneurs ont constaté des troubles alimentaires qui ont entraîné un amaigrissement rapide et anormal. Aïcko est mort le 6 novembre 2016, les causes de son décès ne sont pas connus à ce jour. Il n’avait que 6 ans!
Il s’agit du quatrième dauphin décédé à Planète sauvage depuis l’ouverture de la Cité Marine en 2009 Continue reading

Journée du 10 octobre, Planète Sauvage

Retour sur la manifestation du samedi 10 octobre 2015 devant Planète Sauvage. L’événement a été organisé par l’association C’est Assez et a réuni une cinquantaine de participants (dont moi !)

Image4

La manifestation se voulait en rapport avec Continue reading

Capture massive à Taiji / Mass capture in Taiji

Le 17 janvier dernier, 4 groupes de dauphins ont été capturés par les pêcheurs de Taiji Japon soit environ 250 dauphins dont un bébé albinos.

Continue reading

Pour résumer / To sum up

Cela faisait un moment que je n’avais pas écrit d’articles sur ce blog, et un publication récente sur Instagram de Freedom for Whales m’a incitée à partager.

Je garde le texte d’origine de Freedom for Whales (voir plus bas), mais voici la traduction. C’est un bon rappel pour ceux qui viendraient d’arriver sur ce blog ou pour ceux qui ne sont pas encore familiarisés avec la vérité des parcs marins comme Marineland à Antibes ou les dauphins du parc Astérix.

“Le serpent [dans un musée] a plus de considération que les dauphins. […] Il a des arbres sur lesquels monter, de l’herbe, des pierres […]. Regardez l’habitat des dauphins captifs : c’est une boite en béton nue. » – Ric O’Barry

Continue reading