Journée du 10 octobre, Planète Sauvage

Retour sur la manifestation du samedi 10 octobre 2015 devant Planète Sauvage. L’événement a été organisé par l’association C’est Assez et a réuni une cinquantaine de participants (dont moi !)

Image4

La manifestation se voulait en rapport avec le décès d’un delphineau le 28 aout dernier suite à une altercation entre deux femelles du bassin (retour sur le décès du bébé ici et ici).
Le responsable scientifique de Planète Sauvage, Martin Boye, se défend en indiquant que ce type d’incidents était malheureusement aussi présent pour des dauphins en liberté.
Bizarre… Le reportage france télévision du vendredi 9 octobre indique quand même bien que c’est du jamais vu pour des dauphins libres… (Une fois que vous avez cliqué sur le lien de la vidéo, filez directement à 4min15)

Image8
Encore une fois, c’est comme d’habitude, d’un côté on a :
Les gérants de parcs et les « soigneurs » VS des équipes scientifiques, des études scientifiques
Et pourtant ça ne semble pas suffire à convaincre ceux qui continuent de se rendre dans des delphinariums…

L’association avait préparé plusieurs visuels pour l’occasion :

This slideshow requires JavaScript.

 

L’inconvénient d’une manifestation à Planète Sauvage, selon moi, c’est qu’il s’agit d’un safari. Les visiteurs ne sortant pas de leur véhicule, ils n’ont pas l’occasion de passer devant les manifestants à pied et donc d’éventuellement se servir en prospectus ou se renseigner sur la cause.
Les militants ont donc été contraints d’inciter les visiteurs à ouvrir les fenêtres de leur voiture pour pouvoir leur transmettre des flys. Pourtant je pense que le nombre de manifestants et la quantité de visuels explicatifs doivent suffire à interpeller le visiteur et à l’inciter à faire la démarche de se renseigner par lui-même.

Image10Je tire ça de mon expérience et des retours que j’ai eu depuis que j’essaie de sensibiliser mon entourage à cette cause : on ne peut que leur montrer la voie mais on ne peut pas les forcer. Or, nous n’avons pas eu d’autres choix que de se présenter directement au pare-brise des visiteurs lors de cette manifestation.

This slideshow requires JavaScript.

L’association C’est Assez diffusait également des messages audio dès qu’une voiture se présentait :

-Collectionner quelques individus ce n’est pas préserver une espèce.
-Ils ne préservent pas, ils enferment.
-Exhiber un animal captif n’est pas représentatif de son comportement naturel.

-Etc.

Comme disait Jacques Yves Cousteau, Il y a autant de bénéfices pédagogiques à acquérir en étudiant des dauphins en captivité qu’il y en aurait à étudier le genre humain en n’observant que des prisonniers isolés. “

Image6

Les participants à l’événement ont pu se régaler autour des plats préparer par Luce de l’association : Sandwichs, soupes, desserts végans. Sans mauvais jeu de mots, le sandwich hoummous envoyait du pâté ! :-p

Je partage avec vous les visuels de l’association qui ont été distribués aux visiteurs du parc à leur arrivée sur le site (cliquez sur les images pour les agrandir) :

006 005 004 003 002 001

SOURCES

http://m.presseocean.fr/actualite/port-saint-pere-manifestation-pour-interdire-les-delphinariums-10-10-2015-172382
http://www.ouest-france.fr/manifestation-planete-sauvage-la-captivite-des-dauphins-en-question-3752204
https://www.facebook.com/cest.assez.collectif?fref=ts
https://www.facebook.com/cestassez.nantes?fref=ts

 

 

 

 

Advertisements

Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s