Free Kshamenk

Dans un article précédent, je vous ai présenté le groupe Voice of the Orcas, qui a été créé par quatre anciens dresseurs de SeaWorld pour aider les orques captives. Aujourd’hui, je vais vous montrer comment vous aussi vous pouvez devenir la voix des orques. Je vous parlerai de quatre orques qui ont besoin de notre aide. Le premier est Kshamenk.

Kshamenk est une orque mâle de 25 ans retenue à Mundo Marino. Il mesure plus de 5,5 mètres et pèse près de 3,5 tonnes.
Alors que Mundo Marino prétend avoir « sauvé » la pauvre orque d’une plage locale, il a été révélé à la télévision nationale que Kshamenk, ainsi que trois autres membres de son groupe, ont été obtenus à travers un échouage forcé : quatre orques ont été amenées de force dans des hauts fonds par des bateaux de Mundo Marino qui avaient déployé un filet autour d’eux. Les orques sont restées échouées en surface sur la plage pendant des heures. Une a été ramenée à la mer par les ravisseurs parce qu’elle était trop lourde à bouger. Une deuxième est morte pendant le transit et une troisième est morte à force de se cogner la tête sur les murs de béton de son bassin. La seule survivante était Kshamenk. Depuis la mort, en 2000, de l’orque femelle qui partageait son bassin, Kshamenk s’est retrouvé sans compagnie d’orques. Il a récemment attaqué les deux dauphins qu’il avait pour compagnie (ils vont bien). Kshamenk est toujours dans des conditions de vie déplorables. Il est retenu dans un bassin minuscule, lorsqu’il n’est pas en train de jouer dans les spectacles. Ses dents lui ont été meulées à force de mâcher les barres d’acier qui séparent son bassin de celui des spectacles.
Il appartient au gouvernement argentin. Ainsi, chaque décision le concernant ne peut être prise que par le gouvernement argentin.
SeaWorld semble vouloir récupérer Kshamenk pour l’un de leurs Shamu Stadiums. Mais aucune baleine ne devrait avoir à vivre en captivité pour nous divertir ! De plus, cette orque est une très bonne candidate à la réhabilitation pour plusieurs raisons. Il y a trois raisons principales pour lesquelles Kshamenk est un bon candidat :
– Il est hostile envers ses dresseurs. En fait, il ne veut rien avoir à faire avec des gens. Le fait que Kshamenk n’ait pas développé de liens avec les humains pendant son temps en captivité montre qu’il n’est dépendant d’eux que pour se nourrir. Et il a été montré avec Keiko (Sauvez Willy) que les techniques de chasse peuvent facilement lui être enseignées.
– Kshamenk a été capturé très jeune. Donc au moment de sa capture, il connaissait déjà les bases fondamentales que connaissent les orques sauvages. Le reste peut facilement lui être enseigné.
– C’est une orque migrante (opposé aux orques résidentes), ce qui veut dire qu’elle pourrait bien s’adapter à presque n’importe quel groupe d’orques qu’elle rencontrerait (dans le cas où elle souhaiterait rejoindre un groupe).

Ce que vous pouvez faire pour aider :
– Parlez-en autour de vous
– Écrivez au propriétaire du parc et au président argentin (webmaster@presidencia.gov.ar | (54) 11-4344-3600 | Balcarce 50 – CP 1064 | Ville de Buenos Aires)
– Rejoignez le mouvement sur Facebook
– Signez et faites tourner les pétitions :
http://www.thepetitionsite.com/takeaction/594/319/497/
http://www.thepetitionsite.com/843/266/179/free-kshamenk-the-orca-from-his-cruel-tormentors/
http://www.change.org/petitions/presidente-director-rehabilitate-and-release-kshamenk-back-to-the-wild#share
– Participez à la « protestation virtuelle pour Kshamenk» (Kshamenk virtual protest) en dessinant quoi que ce soit en rapport avec la libération de Kshamenk. Vous pouvez partager votre création sur Facebook (à condition de la rendre public), sur Twitter, Instagram ou Tumblr en utilisant le hashtag #freekshamenkvirtualprotest.

Freedom for Whales - Google Chrome 01022013 141945.bmp

Ma contribution est la photo en bas à gauche de l’orque dans le vase ! Pour tout vous dire, c’est cette photo qui m’a inspirée. Une photo dit bien plus que des mots.

In a previous post, I’ve talked about the group Voice of the Orcas, created by four former SeaWorld trainers to help captive orcas. Now, I’m going to show you how you too can be the voice of the orcas. I will tell you about four orcas who need our help. The first one is Kshamenk.

Kshamenk is a male orca of 25 years old held at Mundo Marino. He is 19 feet long and weighs around 7,500 pounds.
While Mundo Marino claims to have “rescued” the orca from a local beach, it was revealed on national television that Kshamenk, along with three pod members, was obtained by means of a forced stranding: four orcas were forced ashore by Mundo Marino boats pulling a net between them. The orcas were stranded high and dry on the beach for several hours. One was returned to the sea by their captors, as it was too big and heavy to move. A second died in transit and a third died from banging his head against the concrete tank repeatedly. The only survivor was Kshamenk.
Since the death in 2000 of the female orca who was sharing his tank, Kshamenk was left without orca companionship. He recently attacked the 2 dolphins he has for company (the dolphins are ok).
Kshamenk remains in deplorable conditions. He is held in a tiny tank, when he is not performing. And his teeth have been grind down as he bites the iron bars connecting his pool to the show pool.
He belongs to the Argentinian Government. Therefore, any decision about what should happen to him, can only be made by the Argentinian Government.
SeaWorld seems to be interested of getting Kshamenk into one of their Shamu Stadiums. But no whales should ever live in captivity for human entertainment! Besides, the orca whale is a very good candidate for rehabilitation for various reasons. There are three main reasons why he is a god candidate for release:
– He is hostile to his trainers. In fact, he wants nothing to do with people. The fact that Kshamenk has not developed ties with humans during his time in captivity shows that he is not dependent on them for anything besides food. And it has been shown with Keiko (Free Willy) that hunting techniques can be taught.
– He was caught very young. So by the time he was captured he had already had the time to learn the basic fundamentals of being a wild orca. Anything else can be easily taught.
-He is a transient orca (as opposed to a resident orca), meaning he could adapt well to almost any pod of orcas that he came across, in case he ever wanted to re-join an orca social group.

What you can do to help:
– Boycott Mundo Marino
– Spread the word to everyone you know
– Write letters to the park owner and the president of Argentina (webmaster@presidencia.gov.ar | (54) 11-4344-3600 | Balcarce 50 – CP 1064 | Ville de Buenos Aires)
– Join the movement on Facebook
– Sign and share the petitions:
http://www.thepetitionsite.com/takeaction/594/319/497/
http://www.thepetitionsite.com/843/266/179/free-kshamenk-the-orca-from-his-cruel-tormentors/
http://www.change.org/petitions/presidente-director-rehabilitate-and-release-kshamenk-back-to-the-wild#share
– Take part in the “Kshamenk virtual protest” by drawing anything related to the rehabilitation of Kshamenk. You can post your creation on Facebook (but don’t forget to make it public), on Twitter, Instagram or Tumblr with the hashtag #freekshamenkvirtualprotest.

Freedom for Whales - Google Chrome 01022013 141945.bmp

My contribution is the bottom-left picture with the orca in the fishbowl! To tell you the truth, this picture inspired me. A picture does say more than words.

Advertisements

Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s