5 Reasons Kim Kardashian Shouldn’t Support Dolphins in Captivity

Image

In March 2012, Richard O’Barry wrote a letter to Jersey Shore star Nicole Polizzi –aka Snookie- after a photograph surfaced of her swimming with captive dolphin that lived (was caged) in a Mexican swim-with program.

Sadly, fellow reality star Kim Kardashian has followed in Snooki’s pro-captivity footsteps by visiting the Miami Seaquarium on December 7. Scope the picture of Kim fin-shaking with one of its captive dolphins lower.

Cove star Richard O’Barry—the grandfather of the cetacean abolitionist movement—wasn’t pleased by Kardashian’s appearance.

“These captive programs separate dolphins from their families and their ocean environments, so they spend a lifetime in cramped quarters, eat dead fish, and perform circus tricks for us, the public, who so misunderstand them and their needs,” he wrote on The Dolphin Project. “How would stars like it if they were put in boxes, only to be brought out to perform daily shows, doing dumb tricks, and then be paid by dead fish for dinner? Why do we treat these intelligent and family-oriented animals as if they were toys?”

Asked today by TakePart if he would be willing to take Kardashian on a boat into the open-ocean so she could view dolphins in their natural habitat, Miami-native O’Barry said “absolutely.”

“Most people are like her; they just don’t have the information about how abusive that industry is,” said O’Barry, to TakePart. “I worked there, I was the head trainer at the Miami Sequarium…people just need to see dolphins in the wild to see what’s wrong with captivity. Yes, I would take her out and would be happy to show her how dolphins actually live.”

Kim-Kardashian-and-Dolphin-422500918201294202

Until that future sea-outing, Kardashian should ponder these five facts—the same ones he offered to Snooki some nine months ago.

Then, and maybe only then will the socialite understand that she should never again patronize an aquarium that keeps dolphins locked up in tiny tanks.

1) In the open waters of the boundless ocean, a free, wild dolphin can live up to 50 years. A caged dolphin, on the other hand, circles its tiny tank without purpose—often to the point of depression and suicide .

2) Even in the largest aquarium facilities, captive dolphins have access to less than 1/10,000 of 1 percent (0.000001) of the swimming area available to them in their natural environment. Compare this to the fact that some wild dolphin pods can swim up to 100 miles a day hunting for food, and you’ll begin to grasp why holding one captive in a tank amounts to nothing more than the cruel deprivation of basic cetacean rights.

3) It isn’t totally safe to swim with captive dolphins. They are wild animals and all wild animals, even if they appear to be smiling at you, are still unpredictable creatures. They can be moody. And while injuries in ‘swim-with’ attractions are uncommon, they do happen. A dolphin can bite, ram, or otherwise hit a person.

4) What about educating children on dolphins? How would I do that without dolphinariums or places like Sea World? I’ll leave it to famed ocean explorer Jacques Costeau to explain: “No aquarium, no tank in a marine land, however spacious it may be, can begin to duplicate the conditions of the sea. And no dolphin who inhabits one of those aquariums or one of those marine lands can be considered normal.”

5) While a good number of dolphins in U.S. dolphinariums and zoos are born and bred in captivity, many dolphinariums and swim-with programs in foreign countries still stock up by purchasing dolphins snatched from the wild. Many of these dolphins are taken during a barbaric ritual called drive-hunting. The most notorious drive-hunting spot on the planet is located in Taiji, Japan—the infamous Cove. As depicted in The Cove, Taiji fishermen lure between 1,500 and 2,000 dolphins into the shallows of the cove and separate out the ones deemed worthy of selling to an aquarium. The rest are bludgeoned to death with harpoons, and their meat is then sold in supermarkets. About 1,500 to 2,000 dolphins are killed in the cove each year as part of the country’s 20,000-dolphin quota.

Sign and share the petition to help save Japan’s Dolphins.

___

En mars 2012, Richard O’Barry écrivait une lettre à la star de Jersey Shore, Nicole Polizzi (alias Snookie), après une photographie la montrant en train de nager avec un dauphin captif qui vivait (qui était prisonnier) d’un programme de « nager avec » mexicain.

SnookiSwimsWithDolphins_640

Malheureusement, une autre star de tv réalité, Kim Kardashian a suivi les pas pro-captivités de Snooki  en visitant le Seaquarium de Miami le 7 décembre. (Voir un peu plus haut la photo de Kim serrant la nageoire d’un des dauphins captifs)

La star du film The Cove, Richard O’Barry – le grand-père du mouvement pour les cétacés- n’était pas heureux de la visite de Kardashian.

« Ces programmes de captivité séparent les dauphins de leur famille et de leur environnement océanique, pour qu’ils puissent vivre une vie dans des quartiers réduits, manger du poisson mort, et performer des tours de cirque pour nous, le public, qui les comprenons tellement mal eux et leurs besoins », a-t-il écrit dans  The Dolphin Project. « Pensez-vous que les stars aimeraient qu’on les mettent dans des boites, qu’on les sortent uniquement pour faire des spectacles quotidiens avec des tours idiots, et ensuite être récompensés avec des poissons morts au diner ? Pourquoi traitons-nous ces animaux intelligents et si orientés vers la famille comme s’ils étaient des jouets ? »

Il lui a été demandé aujourd’hui par TakePart, s’il serait d’accord pour emmener Kim Kardashian sur un bateau au milieu de l’océan pour qu’elle puisse voir des dauphins dans leur milieu naturel. Le natif de Miami a répondu : « absolument ».

« La plupart des gens sont comme elle ; ils ne connaissent pas toute la vérité sur l’abus que représente l’industrie de la captivité » a déclaré O’Barry à TakePart. « J’y ai travaillé, j’étais le dresseur en chef au Seaquarium de Miami… Les gens ont juste besoin de voir des dauphins en liberté pour voir tout ce qui ne va pas avec la captivité. Oui, je l’emmènerais et serais ravi de lui montrer comment vivent vraiment les dauphins. »

En attendant cette sortie en mer, Kardashian devrait méditer sur ces cinq faits, les mêmes qu’il a proposé à Snooki il y a environ 9 mois.

Alors, et seulement alors la plupart des gens comprendront qu’ils ne devraient jamais plus fréquenter des aquariums qui gardent des dauphins enfermés dans de minuscules bassins.

1) Dans l’immensité de l’océan sans limite, un dauphin libre, sauvage peut vivre jusqu’à 50 ans. Un dauphin enfermé, par contre, tourne en rond dans son minuscule bassin, sans but – souvent jusqu’à la dépression et le suicide.

2) Même dans le plus grand des bassins, les dauphins captifs ne peuvent accéder qu’à moins d’un dix millième d’1% (0.000001) de la zone de nage qui leur est disponible dans leur environnement naturel. Comparez ceci au fait que certains dauphins peuvent nager jusqu’à 160 km par jour en chassant leur nourriture, et vous commencerez à comprendre pourquoi en garder un captif dans un bassin n’équivaut à rien d’autre que le cruel déni de droits basiques des cétacés.

3) Ce n’est pas totalement sans risque de nager avec des dauphins captifs. Ce sont des animaux sauvages, et tous les animaux sauvages, même s’ils ont l’air de vous sourire, restent des créatures imprévisibles. Ils peuvent avoir des variations de caractère. Un dauphin peut mordre, vous percuter violemment ou vous blesser.

4) Qu’en est-il d’enseigner aux enfants ce que sont les dauphins ? Comment le ferais-je sans les delphinariums ou les endroits comme Marineland ? Je vais laisser le soin au célèbre Jacques Cousteau de répondre à ça : « Aucun aquarium, aucun bassin de marineland, aussi spacieux soit-il, ne peut prétendre à ne serait-ce que doubler les conditions marines. Et aucun dauphin habitant un de ces aquariums ou un de ces parcs marins ne peut être considéré comme normal. »

5) Alors qu’un bon nombre de dauphins dans les delphinariums et les zoos américains sont nés et élevés en captivité, beaucoup de delphinariums et de programmes de « nager avec » de pays étrangers se fournissent avec des dauphins sauvages. La plupart de ces dauphins sont saisis pendant un rituel barbare appelé la course-chasse. La plus connue de ces chasses est située à Taiji, Japon – la baie honteuse. Décrite dans le film The Cove, les pêcheurs japonais attirent entre 1500 et 2000 dauphins dans les bas-fonds de la baie et sélectionnent ceux qui sont dignes d’être vendus à des parcs marins. Le reste d’entre eux est massacré jusqu’à la mort avec des harpons, et leur viande est ensuite vendue à des supermarchés. Entre 1500 et 2000 dauphins sont tués chaque année dans la baie, sur les 20 000 dauphins du pays.

Signez et partagez la pétition pour sauver les dauphins du Japon.

Advertisements

One thought on “5 Reasons Kim Kardashian Shouldn’t Support Dolphins in Captivity

  1. Howdy, i read your blog from time to time and i own a
    similar one and i was just curious if you get a lot of spam remarks?
    If so how do you prevent it, any plugin or anything you can suggest?
    I get so much lately it’s driving me crazy so any help is very much appreciated.

Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s